C’est le plus grand mystère de fonctionnement des entreprises modernes.

Aujourd’hui, un entrepreneur peut vous citer son CA annuel de tête, un Head of Sales vérifie le taux de closing de ses commerciaux tous les jours et un Directeur Marketing connait la valeur moyenne d’un lead sur le bout des doigts.

La donnée est partout dans le monde professionnel et rend objectif le progrès des entreprises.

Pourtant, la plupart des grandes décisions humaines au sein d’une entreprise (entendez recrutement, évaluation, promotion, coaching etc…) sont encore prises sur la base de perceptions et d’intuitions.

“Il avait l’air motivé”
“Je ne le sens pas prêt”
“On pense que c’est la bonne personne”

Mais alors pourquoi ?

Qu’est ce qui freine l’utilisation de données lors de ses décisions qui représentent les plus gros enjeux des organisations ? 

Méconnaissance ? Tabou ? Manque d’intérêt ?
En tout cas ce n’est pas l’absence d’outils car les solutions adaptées existent !

Les données psychométriques notamment ont prouvé encore et encore qu’elles constituent une excellente grille de lecture pour évaluer un individu.

Donc aujourd’hui, examinons ensemble les avantages à utiliser les données psychométriques dans la prise de décisions RH.

1. Faire progresser le business grâce aux données psychométriques

A – Améliorer la performance individuelle

Les données psychométriques peuvent aider à prédire la performance au travail d’un individu.
Les inventaires de personnalité, comme ceux basés sur les célèbres Big Five par exemple, peuvent fournir des informations sur les traits de personnalité d’un individu, tels que son niveau d’extraversion, d’ouverture d’esprit ou de conscienciosité, qui peuvent avoir une incidence sur sa performance au travail.

Les tests cognitifs, quant à eux, peuvent mesurer les capacités cognitives d’un individu, par exemple sa capacité à résoudre des problèmes ou à traiter des informations complexes. Des traits qui peuvent également être liés à sa performance au travail.

Selon des études de Hogan Assessments et McKinsey, les entreprises qui utilisent des données psychométriques dans leur processus d’embauche sont deux fois plus susceptibles d’avoir des employés performants que celles qui ne le font pas.

En effet, les données de Hogan montrent que les collaborateurs dont la personnalité présente un meilleur fit avec les attendus de leur poste et avec la culture d’entreprise sont plus productifs, 2,5 fois plus engagés que les autres et restent plus longtemps au sein de l’entreprise.

Ce qui est loin d’être négligeable !

Enfin, les données de Hogan montrent que ceux qui ont une personnalité en adéquation avec leur travail sont 3 fois plus susceptibles de réussir dans des postes à haute pression que ceux qui ne le sont pas. D’où l’importance de bien évaluer ses managers et ses C-level !

De plus, une étude menée par le Harvard Business Review a révélé que les tests cognitifs étaient des prédicteurs fiables de la performance au travail.
L’étude a examiné les résultats des tests cognitifs de plus de 300 000 travailleurs et a constaté que les scores élevés étaient corrélés à des performances supérieures en matière de résolution de problèmes, de prise de décisions et de performance globale au travail.


B – Maximiser l’efficacité des équipes

En plus de prédire la performance individuelle, l’utilisation de données psychométriques peut également aider à prédire la performance collective des équipes. 

Une étude de la Society for Human Resource Management a révélé que les équipes dont les membres ont des personnalités complémentaires sont plus efficaces que les équipes où les personnalités sont similaires.
Une étude Hogan Assessments a même pu chiffrer cette différence. Les équipes ayant des personnalités complémentaires surperforment de 36 %  celles dont les membres ont des personnalités similaires !

C’est comme les Power Rangers, mais dans le monde réel.

Mais tous les traits n’ont pas la même importance.
Une étude menée par Google a découvert que les équipes les plus performantes sont celles composées de membres ayant des traits de personnalité tels que la conscience professionnelle, l’ouverture d’esprit et la bienveillance.

En identifiant les membres de l’équipe qui possèdent ces traits de personnalité, les décideurs RH peuvent former des équipes plus performantes et plus cohérentes. Les données psychométriques peuvent également aider les gestionnaires à identifier les lacunes dans les compétences de leur équipe. Ce qui les aide à prendre des décisions éclairées en matière de développement des compétences.

Ces études suggèrent que l’utilisation d’outils psychométriques aide à identifier les personnalités complémentaires et les compétences comportementales diverses au sein des équipes. Et ces facteurs peuvent contribuer à améliorer leur performance.

2. Faire progresser les individus grâce aux données psychométriques

A- Accroitre la rétention des talents

Les données psychométriques peuvent également aider à améliorer la rétention des employés. Selon une étude de la Harvard Business Review, les employés dont les valeurs sont alignées sur celles de leur entreprise ont tendance à rester plus longtemps que ceux qui ne le sont pas.

A une période où nous parlons de Great Resignation and Quiet quitting, mesurer de façon fiable l’alignement entre les valeurs du candidat et celles de l’entreprise est crucial pour permettre de recruter ceux qui ont le plus de chances de s’épanouir au sein de l’entreprise.

Alors pourquoi un outil psychométrique plutôt qu’un échange authentique entre le candidat et le recruteur pour mesurer ça ?

Tout simplement parce qu’un outil psychométrique peut aider le candidat à mieux prioriser ses moteurs et d’en donner une vision claire au recruteur, sans risque de sur-interprétation.

Ce qui n’est pas si simple quand on considère que l’introspection n’est pas un exercice inné. Une grande partie des candidats – s’ils ne se sentent plus à leur place dans une entreprise – peuvent peiner à faire preuve de lucidité sur les vraies causes de leur mal-être.

En contrepartie, les entreprises dans leurs efforts d’attractivité peuvent renvoyer une perception parfois trompeuse de leur culture. Si l’intention n’est pas de tromper ou de décevoir, le résultat peut cependant être celui-ci. D’où l’intérêt donc d’apporter des données pour offrir aux 2 parties une information essentielle quant à leur niveau de fit.

Donc pour accroître la rétention des talents, la capacité à évaluer avec plus de fiabilité les managers offerte par les outils psychométriques est un réel avantage. Et cela que ce soit lorsqu’on les recrute ou qu’on les promeut en interne. 

Nous avons tous une multitude de cas en tête de managers qui étaient de très bons experts, qui ont été promus sans une réelle évaluation de leur potentiel de succès dans un rôle managérial. Or on sait qu’aujourd’hui majoritairement on quitte son manager plus que son entreprise. 

En sélectionnant mieux les managers ou en les aidant, par une meilleure connaissance de leurs modes de fonctionnement, à développer leur capacité à engager les équipes, on gagnerait inévitablement en taux de rétention.

B – Favoriser réellement la diversité et l’équité

Les tests de personnalité peuvent aider à identifier les biais inconscients dans le processus d’embauche. 

En d’autres termes, ces données peuvent aider à élargir la base de candidats potentiels. Et donc à construire des équipes plus diversifiées et plus inclusives.

Un entretien d’embauche laissera une impression subjective. L’avis du recruteur pourra ête influencé en partie par sa perception du candidat. Les inventaires de personnalité et les tests cognitifs ne sont pas influencés par des facteurs tels que le sexe, la race ou l’âge d’un candidat. En utilisant des données psychométriques pour évaluer les candidats, les employeurs peuvent prendre des décisions de recrutement plus objectives.

Ils peuvent également illustrer la volonté dans leur recrutement d’offrir les mêmes chances à tous.

Rappelons-nous que plus de 50% des jeunes générations sont prêt.e.s à quitter leur entreprise au profit d’une entreprise qui leur paraitrait plus inclusive.

C- Adapter la formation et le développement des compétences

Les données psychométriques peuvent également aider à faciliter la gestion des talents en entreprise. 

En utilisant des tests de personnalité et des tests cognitifs pour évaluer les compétences et les traits de personnalité des employés actuels, les employeurs peuvent identifier les domaines où un employé peut exceller et les aider à développer leurs compétences.
Les employeurs peuvent également identifier les domaines où un employé peut avoir besoin de soutien ou de formation supplémentaires.

Les outils psychométriques peuvent également aider à identifier les domaines dans lesquels les membres de l’équipe ont besoin de se développer. Cela peut ensuite faciliter la conception de programmes de développement des équipes ciblés et efficaces.

Conclusion

En conclusion, l’utilisation de données psychométriques peut offrir de nombreux avantages lorsqu’il s’agit de prendre des décisions RH en entreprise. 

Elles aident à prédire la performance au travail et facilitent la prise de décisions en matière de recrutement. Elles simplifient aussi la gestion des talents et réduisent les biais lors des décisions de recrutement. 

Bien que les données psychométriques ne doivent pas être utilisées comme la seule méthode de prise de décision, elles peuvent être un outil précieux pour les employés.

Alors, pourquoi ne pas envisager d’utiliser des données psychométriques dans vos décisions humaines ? Vous n’avez rien à perdre, et peut-être même tout à gagner

Envie d'en savoir plus 2

Nos autres articles

  • Sceptique
Comprendre votre Côté Obscur : Sceptique

Cet article est inspiré par un article de nos partenaires Summit. Après avoir étudié le dérailleur Versatile, nous continuons notre série sur les dérailleurs d’Hogan Assessments au sein du Hogan Development Survey (HDS). Aujourd’hui, [...]

  • MicrosoftTeams image (2)
Comprendre votre côté obscur : Versatile

Cet article est inspiré par un article sur l'échelle Versatile de nos partenaires Summit. L'échelle Versatile de Hogan est l'une des onze échelles de l'enquête sur le développement de Hogan (HDS), qui mesure le [...]

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci pour votre inscription !

Newsletter

Articles, podcasts, évènements...inscrivez vous à notre newsletter pour ne rien manquer !